Ordres de prévention de la COVID-19

Manitoba Protection Plan
 

État d'urgence et ordres de santé publique


NOUVEAU Dernière mise à jour : le 14 juin 2021

Dans cette page :


Ordres de prévention de la COVID-19

Le 20 mars 2020, le gouvernement du Manitoba a déclaré l'état d'urgence dans l'ensemble de la province en vertu de la Loi sur les mesures d'urgence afin de protéger la santé et la sécurité de tous les Manitobains et de réduire la propagation de la COVID-19.


Le 1 avril 2021 - Le gouvernement du Manitoba prolonge l'état d'urgence afin de protéger la santé et la sécurité des Manitobains

Le 2 mars 2021 - Les priorités des Manitobains pour la réouverture ont servi de fondement aux nouveaux ordres de santé publique qui entreront en vigueur le 5 mars à 0 h 01

Le 2 février 2021 - Pauingassi First Nation COVID-19 Prevention Orders (pdf, en anglais seulement)

Le 21 janvier 2021 - Province Makes Modest Changes to Provincial Public Health Orders Protecting Manitobans Effective Jan. 23 (en anglais seulement)

Le 28 octobre 2020 - Orders Under the Public Health Act - Cross Lake COVID-19 Prevention Orders (pdf, en anglais seulement)

Le 8 octobre 2020 - Orders Under the Public Health Act - Little Grand Rapids COVID-19 Prevention Orders (pdf, en anglais seulement)




Auto-isolement et recherche des contacts

L’ordre d’auto-isolement pendant 14 jours est maintenu pour quiconque entre au Manitoba, que ce soit en provenance de l’étranger ou d’une autre province, et ce, jusqu’à ce que le médecin hygiéniste en chef du Manitoba en annonce la levée.

Pour en savoir plus, consultez les ordres de santé publique.

Voyages et auto-isolement

Conformément aux ordres de santé publique, quiconque arrive ou revient au Manitoba depuis une autre région canadienne ou un autre pays doit s’isoler (se mettre en quarantaine) durant 14 jours, à moins que la personne soit exemptée de cette exigence en vertu des ordres de santé publique.

À leur retour d’un voyage international, les voyageurs doivent s’isoler (se mettre en quarantaine), au moment de leur entrée au Manitoba, pour la durée restante des 14 jours qui suivent leur date d’arrivée au Canada, à moins que ces personnes soient exemptées de cette exigence en vertu des ordres de santé

publique. Les jours d’auto-isolement (quarantaine) passés au point d’entrée sont comptabilisés dans la période de 14 jours.

Il est fortement recommandé que tous les voyageurs qui ne sont pas exemptés de l’obligation de se mettre en quarantaine passent deux tests de dépistage de la COVID-19, à savoir un premier test le jour de leur arrivée et un autre le dixième jour suivant leur arrivée dans la province, qu’ils présentent ou non des symptômes et qu’ils soient en visite dans la province ou qu’ils y reviennent après un séjour à l’étranger. Les voyageurs internationaux doivent observer les exigences fédérales relatives au dépistage et à la période d’auto-isolement (quarantaine).

Les voyageurs qui ne sont pas exemptés de l’obligation de se mettre en quarantaine en vertu des ordres et qui ont visité d’autres régions du Canada (voyageurs nationaux) doivent prendre rendez-vous dans un lieu de dépistage provincial ou se rendre dans un lieu de dépistage à l’auto. Au moment du dépistage, ils doivent mentionner qu’ils ont visité d’autres régions et en préciser l’endroit. Les voyageurs doivent observer une période d’auto-isolement complète de 14 jours, sans égard aux symptômes et aux résultats de dépistage. Un nouveau dépistage est recommandé si une personne asymptomatique commence à présenter des symptômes à un moment ou à un autre, sauf si elle a déjà obtenu un résultat positif à un test de dépistage. Les personnes qui ont obtenu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19 et qui ont été en contact étroit avec un voyageur doivent révéler l’identité de ce dernier au cours de l’enquête ou du suivi de santé publique.

Les voyageurs qui sont exemptés de l’obligation de s’isoler (se mettre en quarantaine) doivent surveiller l’apparition de symptômes de la COVID-19 pendant 14 jours après leur arrivée au Manitoba. Si des symptômes apparaissent, ils doivent immédiatement s’isoler et passer un test de dépistage de la COVID-19.

À compter du vendredi 19 mars 2021, les responsables de la santé publique recommandent fortement que les personnes qui doivent effectuer un voyage à destination des collectivités des Premières Nations et relevant du ministère des Relations avec les Autochtones et le Nord passent un test de dépistage de la COVID-19. La même recommandation s’applique aux résidents qui retournent dans une de ces collectivités après s’en être absentés pendant plus de 48 heures.

Le dépistage n’est pas nécessaire pour les personnes ayant déjà reçu un diagnostic de COVID-19 confirmé en laboratoire au cours des trois derniers mois. Le dépistage est recommandé pour les personnes qui ont reçu une ou deux doses de vaccin.

Les personnes asymptomatiques qui se rendent ou qui retournent dans une collectivité des Premières Nations ou relevant du ministère des Relations avec les Autochtones et le Nord peuvent passer un test de dépistage dans les trois jours suivant leur voyage, sans frais, aux endroits suivants. Pour obtenir des renseignements sur les heures d’ouverture et les rendez-vous, consultez la liste des lieux de dépistage de la COVID-19.

À condition qu’elles ne présentent aucun symptôme, les personnes qui souhaitent passer un test de dépistage avant de se rendre ou de retourner dans une collectivité des Premières Nations ou relevant du ministère des Relations avec les Autochtones et le Nord n’ont pas besoin de s’isoler (se mettre en quarantaine) en attendant le résultat de leur test. Toutefois, elles sont invitées à continuer de surveiller leurs symptômes à l’aide de l’Outil de dépistage de la COVID-19 pendant 14 jours après leur arrivée dans la collectivité.

Même si une personne reçoit un résultat négatif, elle doit continuer de suivre toutes les mesures de santé publique. Elle doit notamment limiter les contacts étroits à l’extérieur de son foyer, porter un masque dans les lieux publics intérieurs, se tenir à l’écart des autres et pratiquer fréquemment une bonne hygiène des mains.

Si la personne présente des symptômes après avoir reçu un résultat négatif, elle doit immédiatement s’isoler et passer un nouveau test de dépistage.

Exemptions à l'obligation de s'isoler

Les voyages non essentiels demeurent déconseillés pour l’instant.

Des exemptions sont prévues pour certains besoins essentiels (p. ex. soins de santé, transport de biens et prestation de services de première importance).

Si elles ne présentent pas de symptômes, les personnes suivantes sont exemptées de l’obligation de s’isoler (se mettre en quarantaine) :

Tout travailleur essentiel qui quitte la province pour un voyage non essentiel (voyage non lié à ses fonctions de travailleur essentiel) doit s’isoler à son retour pendant 14 jours, sauf s’il en est exempté en vertu des ordres de santé publique.

Les travailleurs essentiels sont définis comme des personnes qui fournissent des services essentiels au Manitoba, comme les travailleurs de la santé, les policiers, le personnel des services d’urgence, les agents correctionnels, les membres des Forces armées canadiennes, les travailleurs sociaux ainsi que les élus et leur personnel. En plus des exemptions applicables aux travailleurs essentiels, il existe d’autres exemptions relatives aux voyages conformément à la section 2(1) des ordres de santé publique.

Les personnes qui sont exemptées de l’obligation de s’isoler (se mettre en quarantaine) doivent surveiller l’apparition de symptômes de la COVID-19 pendant 14 jours après leur arrivée au Manitoba. Si des symptômes apparaissent, elles doivent immédiatement s’isoler et passer un test de dépistage de la COVID-19. Elles peuvent également communiquer avec l’unité de santé et sécurité au travail de leur lieu de travail.


Déplacements vers un chalet ou une résidence secondaire




Ordres de prévention de la COVID-19

le 8 avril 2021 - Ordres de prévention de la COVID-19 (pdf)

Le 2 février 2021 - Ordres de prévention de la COVID-19 applicables à la nation prèmiere nation de Pauingassi (pdf)

Le 28 janvier 2021 - Ordre de prendre des mesures d'auto-isolement donné aux personnes qui entrent au manitoba (pdf)

Le 22 decembre 2020 - Ordre de prendre des mesures d'auto-isolement et de fournir des renseignements pour las recherche des contacts (pdf)

Le 9 decembre 2020 - Ordre visant à interdire l'acces au nord du manitoba et aux localités éloignées (pdf)

Le 5 novembre 2020 -  Ordres donnés en vertu de la Loi sur la santé publique

Le 28 octobre 2020- Ordres de prévention de la COVID-19 applicables à cross lake (pdf)

Le 8 octobre 2020- Ordres de prévention de la COVID-19 applicables à little grand rapids (pdf)

Le 2 octobre 2020 - Décret renouvelant le Décret portant suspension temporaire de dispositions concernant l'attestation en personne (pdf)

Le 1 octobre 2020- Décret 2 portant suspension temporaire de dispositions concernant les assemblées et les réunions d'organismes constitués en corporation (pdf)

Le 10 Septembre 2020
Communiqués :
La province renouvelle neuf décrets pris en vertu de la loi sur les mesures d'urgence dans le cadre de sa réponse à la pandémie de COVID-19

Le 14 mai 2020 - Règlement sur le personnel supplémentaire autorisé à faire appliquer des ordonnances




Renseignements relatifs à l'exécution des ordres

Les responsables de la santé publique continuent à sensibiliser les entreprises et les membres du public à l’égard des mesures qu’ils doivent prendre pour respecter les ordres donnés en vertu de la Loi sur la santé publique et de la Loi sur les mesures d’urgence.

Toutefois, la Province a apporté des modifications au Règlement sur les amendes prédéterminées et les mentions d’infraction pris en application de la Loi sur les infractions provinciales pour permettre aux agents d’application de la loi de remettre des procès-verbaux d’infraction avec amendes fixes pour le défaut de se conformer aux ordres d’urgence.

En vigueur dès maintenant, les montants des amendes seront fixés à 1 296 $ pour les procès-verbaux remis aux particuliers, y compris les entreprises à propriétaire unique et les sociétés en nom collectif, et à 5 000 $ pour les procès-verbaux remis aux sociétés.